Faisons la part belle aux légumes : Kidimum invite Noémie de my home-made

photo a la une

Après le remue-ménage des fêtes qui ont mis à mal notre fragile estomac, notre invitée, Noémie (maman de jumeaux) propose sur Kidimum 2 recettes de son blog, 2 plats détox mais totalement savoureux histoire de nous requinquer en moins de deux. N’hésitez pas à consulter les autres recettes moins light de la miss sur son blog de cuisine.

 

TABOULE DE CHOU FLEUR FACON LIBANAIS : 

* Le matos :

– 1 beau chou fleur bien blanc

– une botte d’oignon frais (à titre de comparaison il y en avait 5 dans ma botte)

– 1 citron confit

– 3 tomates de taille moyenne (type junot)

– 1 citron plus une moitié

– 1 cuillère à soupe rase de sucre en poudre

– sel et poivre

– huile d’olive (à doser, mais 3 cuillères à soupe suffisent si vous vous surveillez)

– 1 botte de persil

– 1 botte de coriandre

– 1 botte de menthe

Précision : vous n’utiliserez pas toutes les herbes.

* Step by step :

– épluchez les oignons frais et ne gardez que la partie blanche puis mixez- les de manière à obtenir une sorte de jus.

– ajoutez dans le mixeur le jus de citron, le sucre et l’huile d’olive et laissez tourner  quelques secondes.

– nettoyez les tomates et enlevez la peau mais attention, gardez les pépins.

– coupez les tomates en dés et réservez.

– retirez l’intérieur du citron confit de manière à ne garder que l’écorce et coupez en tout petits dés puis réservez.

– nettoyez votre chou fleur et à l’aide d’un économe, râpez-en les extrémités et dès que vous arrivez aux tiges, arrêtez net.

– nettoyez et séchez bien toutes vos herbes séparément puis prenez une petite poignée de menthe, une poignée de coriandre et une très grosse poignée de persil plat et hachez le tout.

– dans un grand bol, mettez la semoule de chou fleur en la frottant entre vos mains pour en détacher les grains.

– ajoutez les tomates en dés et le citron confit puis le jus du mixeur et mélangez le tout.

– salez, poivrez et mélangez à nouveau

* j’ aime bien ajouter à mon taboulé un mélange d’oléagineux type graines de courge, graines de lin, pistaches, noix de cajou….Je n’en avais pas sous la main (d’où la photo sans) mais je vous conseille vivement d’en mettre. Cela donne un côté craquant à la recette.

* contrairement au taboulé classique, le taboulé de chou fleur n’s pas besoin de rester au frigo pendant des heures. Vous pouvez tout a fait le servir dès qu’il est prêt.

* vous pouvez remplacer le chou fleur par du couscous pour un taboulé plus classique ou même par du quinoa pour une version plus healthy.

* attention, certaines personnes n’aiment pas la coriandre, donc en cas de doute le remplacer par du persil plat moins fort en goût.

SPAGHETTI AUX COULEURS DE L’ITALIE : 

 

Des spaghetti de courgettes vertes, des spaghettis de poivron rouge, des véritables spaghetti à la farine blanche juste al dente et en un rien de temps, c’est toutes les couleurs du drapeau de l’Italie qui s’invitent à votre table…

* Le matos : (4 pers)

– 500 g de spaghetti

– 2 courgettes bien fermes

– 1 poivron rouge

– 1 poivron jaune

– 2 gousses d’ail

– une quinzaine d’olive

– 125 g de pignons de pins

– 1 beau bouquet de basilic

– sel et poivre

– 10 cl d’huile d’olive de très bonne qualité

* Step by step :

– première chose à faire: si les olives ont le noyau, les laisser tremper dans un bol d’eau afin d’en retirer l’excédent de sel. Si elles n’ont pas de noyau ce n’est pas la peine de passer par cette étape.

– à l’aide d’une mandoline, réaliser de fins spaghettis de courgettes préalablement lavées et séchées (attention, il faut conserver la peau des courgettes).

– couper les poivrons en 2, enlevez les pépins et essayer de retirer une partie de la pulpe en la longeant avec un couteau. Il ne faut conserver que la peau ainsi que la partie le rouge ou jaune du poivron (la partie un peu blanchâtre n’a pas trop de gout.)

– avec le même couteau détailler les poivrons en fines bandes de la même grosseur que les courgettes.

– porter un grand volume d’eau à ébullition dans une grosse casserole.

– pendant ce temps faire griller les pignons à sec dans une poêle.

– lorsque l’eau bout mettre une cuillère à soupe bombée de sel puis verser les pâtes et cuire le temps indiqué sur le paquet pour qu’elles soient al dente.

– dans une poêle mettre l’huile d’olive et lorsque celle-ci est chaude, y jeter les gousses d’ail en chemise. Baisser le feu et laisser l’ail pour que celui-ci parfume bien l’huile.

– pendant ce temps, dénoyauter les olives et les couper en 4

– bien nettoyer le basilic, bien le sécher et le ciseler finement.

– lorsque les pâtes sont cuites, prélever 1/2 louche d’eau de cuisson et la conserver pour plus tard puis égouttez les spaghettis et passez-les sous l’eau froide.

– retirer les gousses d’ail de la poêle et augmenter le feu. Jeter les poivrons  puis une minute après les courgettes ainsi qu’un peu de sel et poivre puis encore une minute après les pâtes.

– faire sauter le tout et ajouter un tout petit peu d’eau de cuisson et laisser à feu fort pendant encore une minute.

– ajouter les pignons, le basilic et les olives, bien mélanger et stopper le feu.

– servir aussitôt dans une assiette creuse et décorer avec quelques feuilles de basilic.

* réserver de l’eau de cuisson des pâtes pour la mettre dans la sauce permet à celle-ci de bien imprégner les pâtes par la suite et de détendre la sauce pour l’amener à la consistance parfaite. C’est très important !

* passer les pâtes sous l’eau froide permet de stopper la cuisson et d’avoir des spaghetti bien al dente.

* c’est la peau des poivrons qui contient pratiquement tout le goût du légume c’est pour cela qu’il ne faut garder que la peau ainsi que la partie qui s’en rapproche le plus.

 

Bon appétit !

Comments are closed.