J’aime la galette…

b a la une

Le jour de l’Epiphanie, Melchior, Gaspard et Balthazar sont venus porter des présents à l’enfant Jésus : myrrhe, encens et or. Par la tradition de la galette des rois, les chrétiens commémorent la visite des rois mages.

Comme nous adorons nos petits autant que les rois mages ont adoré le petit Jésus, fêtons avec eux le jour des rois et goûtons ensemble des galettes d’ici et d’ailleurs…

La tradition de la galette –résolument païenne- diffère selon les régions et contrées et la galette peut être soit un gâteau feuilleté soit un gâteau brioché. Les parisiens votent frangipane, les toulousains sont plutôt brioche au sucre ou aux fruits confits.

Nous ne nous tenterons pas la recette cette année car, par chez nous,dans la ville rose, existe une succulente pâtisserie qui parfume toute la rue des Tourneurs d’une entêtante fragrance de fleur d’oranger. Entrez à La Bonbonnière (41 rue des Tourneurs 31000 Toulouse) et testez la pomponnette individuelle avant de commander pour toute la famille (0561216604) et gare à la queue devant la porte en période d’affluence…

N’oubliez pas de cacher la fève dans votre galette : celui qui a la fève est déclaré roi ou reine et choisit son compagnon de trône. Dans certaines familles, le plus petit des enfants se glisse sous la table pour désigner qui aura telle ou telle part, ainsi pas de tricherie ni d’embrouille.

Au Musée de Blain si cela vous passionne, vous trouverez des fèves en pagaille…

Ailleurs, les galettes ressemblent à ça : des « king cakes » déjantés et colorés qu’on n’a pas forcément envie de manger …

 Voici quelques tutos pour fabriquer des couronnes des rois avec vos kids :

* en vidéo : la couronne personnalisable du blog Que cache ma boîte à belette ? qui est une mine d’or pour les bricoleuses un poil averties.

* A imprimer et à décorer : quelques couronnes mignonnes pour mamans pressées.

Enfin, un peu de musique pour accompagner la comptine « J’aime la galette » que les gamins entonnent infatigablement :

* Un mini karaoké pour l’apprendre  aux tout-petits.

* Pour les pianistes en herbe quelques notes à tapoter en chantant à tue-tête …

Happy Three Kings !

Comments are closed.