Kidimood : J’ai pris une baby-sitter #bad mom

Illustration 3 finale

Culpabilité, angoisse, abandon, ennui, colère … je suis passée par toutes les phases en décidant cette année de trouver the babysitter pour mes enfants ! Ok ils ont 6 et 9 ans, ils sont grands, mais concevoir que quelqu’un puisse aller les chercher à l’école, les emmener au parc, les regarder vivre, les entendre rire … et bien ça n’était pas envisageable avant ! Comme je travaille depuis la maison, je ne suis pas très loin et le plus dur a sans doute été de les quitter des yeux …

b-kidimood1

Comme je suis free lance, je me dépêchais toujours de finir à 17h pour récupérer les loustics mais avec le stress dans le corps, la tête dans mes articles et je n’étais vraiment vraiment pas disponible pour faire un jeu ou un gâteau. Il faut toujours un sas de décompression entre job et vie de famille, et je n’arrivais pas tous les jours à expirer correctement et à articuler ma vie. En plus, j’étais souvent obligée de me remettre au boulot après leur coucher, au lieu de me détendre, de lire, de parler avec Kididad ou même de dormir ! Parce que je dors parfois !

sleeptalkers

 

Alors 2 soirs par semaine, je peux bosser un peu plus tard, faire quelques courses, me lancer dans un plat un peu compliqué en écoutant de la musique – ça me détend – ou encore prolonger un rendez-vous par un apéro (très tôt l’apéro, à la toulousaine à 18h et au soleil !). Comme il fait beau, ils sont au parc, ils font les devoirs là-bas et ils ne me voient pas ou alors ils vont au bureau dans leur salle de jeu ou dans les chambres … mais pas dans mes pattes !

Les avantages de mon choix 

1/ Noushka fait ses devoirs avec sa babysitter ce qui évite les cris, les roues intempestives et les engueulades … allez savoir pourquoi avec elle, les devoirs durent 20 mn, avec moi c’est 1h ! Ne vous inquiétez pas, je lui ai fait faire une dictée lors de l’entretien hein ! #psychorigide #exprof

2/ Elle fait 2 fois par semaine ce que je ne fais pas forcément du genre aller au parc, jouer au badmington dans le jardin de l’immeuble et je m’en trouve fort aise !

3/ Le mercredi, finie la course ! Comme les kids ont leur activité à la même heure, on fait une semaine chacune ce qui me permet de passer un vrai moment avec chacun d’eux, les regarder jouer, faire leur sport et même prendre un bouquin puisque je n’ai pas the other one à épier !

4/ Ils gagnent en autonomie et ça c’est essentiel : Noushka s’occupe des clés, Metsch fait l’effort de porter son cartable tout seul ! Bon, petite anecdote, Metsch l’a déjà dans la poche et quand je lui donne 2 € pour acheter une bouteille d’eau pour le hand, il lui fait des yeux doux pour se siffler un schweppes agrumes … il va falloir que je la coache sur les vélleités de séduction du blond !

1122829--950x0-1

Mais bon, je ne suis vraiment pas mécontente d’avoir un peu d’aide même si c’est très difficile pour moi des les lâcher des yeux, de déserrer l’étreinte de ma main et de ne pas accourir au moindre pas de travers ou même de côté …Je dois avoir moi aussi besoin de grandir en tant que mère ¡¡¡

 

 

 

Comments are closed.