Kidimood : Le sisu ou l’art finlandais de la persévérance

Capture d’écran 2018-05-16 à 08.55.55
Si tu t’intéresses deux secondes à la culture finlandaise, tu vas vite te rendre compte que revient dans la philosophie, les principes éducatifs et la vie quotidienne une notion, un concept, un état d’esprit que l’on a bien du mal à définir en un seul mot : le sisu – « sissou » tu prononceras – l’âme du pays, une sorte de cran,  de force intérieure qui t’engage à ne jamais baisser les bras, même si ton objectif paraît déraisonnable. J’aime bien piquer de petites choses à des cultures plus avancées que nous dans certains domaines et les intégrer à mon parcours et à mon éducation. On dit que les finlandais seraient capables de fendre une montagne à mains nues, je dis moi que les mums, et à fortiori les Kidimum, sont capables de bien plus que ça … And you ? You got sisu ?
KIDIMOOD GOOD
Le livre de référence de Joanna Nylund,  Sisu The Finnish Art of Courage va bientôt sortir en français mais j’en ai déjà lu quelques passages.
Capture d’écran 2018-05-18 à 15.24.33
Le message est très guerrier et j’ai pu interviewer une maman finnoise qui vit à Toulouse à ce sujet pour en savoir plus sur son appréhension de l’état d’esprit « sisu » !
Entretien avec Jenni Svard/ De Kidimum à Kidimum
14449048_10154171826203791_3978032247302944735_n
Quelle est ta définition du sisu, celle que tu donnerais à tes filles ?
Le sisu, c’est la persévérance finlandaise, c’est plus fort que tout. Elle permet de continuer à marcher même dans la neige, de continuer à essayer alors que tout semble perdu, de trouver toujours une nouvelle façon de recommencer quand on a décidé quelque chose et qu’on rencontre des empêchements …
Si tu devais choisir une image pour représenter le sisu ce serait laquelle ?
Quelqu’un face à un travail qui semble énorme (genre bûcheron qui coupe un arbre dans un forêt), un enfant qui tombe de vélo et continue à réessayer…

Le sisu est-il plutôt d’ordre physique ou moral ? 

C’est une attitude, silencieuse, quelquefois un peu déraisonnable en ce sens qu’on ne laisse pas tomber même s’il n’y a pas d’espoir). C’est donc plus d’ordre moral oui …

Capture d’écran 2018-05-18 à 13.24.48
Mais c’est une attitude qui tend à l’action ? Tu montres le sisu par des actes ?
Si tu veux apprendre le vélo il faut du sisu, pareil pour marcher sur une corde ou pour apprendre à construire un château de cartes. On arrive à tout avec du sisu !
Il semble que la Finlande soit classée parmi les pays dont le peuple est le plus heureux, ce même peuple est du genre à prendre des bains glacés pour s’amuser et se détendre – c’est leur jacuzzi quoi ! – et ils élèvent leurs kids tels des guerriers intrépides qui ne voudront jamais baisser les bras devant l’adversité.
Capture d’écran 2018-05-18 à 15.35.49
L’affaire ne me semble pas maL du tout, la ténacité faisant partie de mes maîtres mots en matière d’éducation et de principe de vie.
Pour moi, le sisu est une sorte de code jedi entre initiés, un mot qu’on se murmure pour se donner la force d’aller jusqu’au bout d’un effort intellectuel ou physique, une volonté de s’accomplir quoiqu’il en coûte !
Et vous, sur une échelle de 1 à 10 qui vous mène à une baignoire glacée, où se situe votre sisu ???
Capture d’écran 2018-05-16 à 08.55.17

Comments are closed.