Kidimood : Non, je ne mens pas à mes enfants …

1-wH41mwA4_K9A6Zr26Pq6_w

Est-ce qu’on doit tout dire ? Est-ce qu’on doit partager ses émotions, ses inquiétudes ? C’est une question compliquée, c’est sûr,  nos mères nous diraient sans doute que toute vérité n’est pas bonne à dire, que les enfants doivent être protégés – ce qui est vrai bien entendu – mais à mon sens si on n’a pas besoin de tout dire on a besoin de « tout répondre » ! Laisser ses enfants avec un point d’interrogation revient à leur donner les clés d’une angoisse  non maîtrisable et laisse la porte ouverte à une réponse qui ne sera pas forcément celle que vous auriez donnée et réfléchie personnellement …

KIDIMOOD BAD

Je connais un peu mon Dolto – la base – « Dans l’inconscient, un être humain sait tout dès qu’il est petit …Donc, chaque fois que nous avons l’occasion de parler des choses de la vie, il faut les dire telles qu’elles sont. » C’est en effet de cette manière que la relation de confiance s’établit entre parents en enfants, c’est essentiel ! Si vous leur racontez des conneries, ils s’en souviendront ados et ils vous en raconteront aussi, ne venez pas vous plaindre après !

Je ne sais pas vous mais il y a des sujets difficiles à aborder et même quand ton enfant te questionne sans être lui-même embarrassé, il peut résolument t’embarrasser : « Maman pourquoi tu mets des couches ? «  devant tout le monde c’est mieux ! « Maman, pourquoi mon kiki fait la fête le matin ?  » bon bon bon où est papa ? « Maman tu as eu combien de fiancés avant papa ? « devant la belle-mère c’est top !  « Maman c’est vrai que les préservatifs peuvent éclater dans le ventre et tuer les bébés ? » Hum ! hum ! Un recadrage d’urgence s’impose !

Bref, votre vérité sera toujours meilleure que celle des autres enfants et parfois des autres parents figurez-vous ! Il faut leur dire ce qui est utile pour satisfaire leur compréhension d’enfant mais sans entrer dans le technique ou le glauque, on aura le temps d’affiner quand la situation se présentera vraiment !!! Pour ma part, je ne travestis pas la vérité, je réponds à leurs questions « à hauteur d’enfant » comme disent les psy, en fonction de leur âge, leur maturité, leur sensibilité aussi !

On meurt pourtant, on ne part pas en voyage ! Je leur explique néanmoins pour les rassurer que s’ils ont besoin de me parler quand je serais morte, je les écouterais de là haut et peut-être, oui peut-être qu’on aura inventé un smartphone exprès d’ici là ! Bon, je sais c’est mal, mais ça stimule leur imaginaire et ça évite les crises de larmes collectives !

On fait l’amour pour se faire du bien et pour faire des enfants, on ne plante pas des putains de graines !!! Ils sont trop petits pour que je rentre dans les détails mais bon, ils se doutent qu’à coup de bisous tout nus, on arrive à fabriquer des bébés !

On ne parle que de ce qui les concerne, de ce qui impacte leur vie. Parler d’un divorce, c’est obligatoire, mais dans l’optique de   la nouvelle organisation de vie,  pour expliquer  l’amour qui s’enfuit (contrairement à l’amour d’un parent pour ses enfants qui bien sûr est éternel) on ne va pas leur dire que « papa est un gros connard qui trompe maman avec la secrétaaiiiiire !  » 

Bref, je ne sais pas si j’ai raison mais j’ai mes raisons, je leur parle, je leur explique, je réponds à leurs attentes – ou pas  parce que parfois je ne sais pas répondre ou je suis trop déstabilisée et je le leur signale – mais mes enfants ont je pense confiance en moi et ont déjà compris que tous les parents ne pensaient pas de la même façon et ne parlaient pas aussi librement que moi ! J’aime bien quand les copines de la Noushka viennent me confier leurs peines de coeur ou me demandent des conseils sur la tournure d’une lettre d’amour, ça m’honore en tant que mère !  Je ne veux surtout pas être leur amie – une phrase que je répète souvent « Je ne suis pas ta copiiiiiiine !  » – mais bien leur mère et à ce titre, je me dois d’avoir ou d’obtenir des réponses à leurs questions, la vérité, une vérité, la mienne en tout cas !

Et vous alors, vous dites la vérité ?

Comments are closed.