Kidimood : PDM, WTF ou les excuses des parents grossiers

640_injure

J’ai beau avoir été professeur de Lettres et manier la langue de Molière à la perfection si vous insistez , les gens qui me connaissent bien savent que je jure comme un charretier, n’en déplaise à mes kids, qui prennent des notes depuis le berceau et pourraient écrire tôt ou tard un dictionnaire inspiré des pires insultes by Kidimum … Néanmoins – oui, oui, la nana se prémunit d’un néanmoins – comme dans toutes les familles bien pensantes ou qui pensent bien faire, les gros mots sont interdits et les insultes bannies bien entendu … on se respecte ! Il y a pourtant des mots pas très doux qui fusent du salon à la chambre à coucher et pour une fois, les parents y sont pour quelque chose …

b-kidimood1

Dans la kidifamily, 1/ nous sommes des gens à émotions fortes qui extériorisons assez facilement, 2/ l’autorité et le policé ne font pas bon ménage avec nos caractères. A l’unanimité.

Dire des gros mots est libérateur, cathartique, même les chercheurs s’accordent à le prouver et d’ailleurs en interdisant à nos kids d’en dire, on leur montre à quel point ils sont plus puissants que les autres palabres.

juron-900x445

Je ne dis pas de mots trop vulgaires en présence de mes enfants – je suis dans la retenue quand même, c’est mieux avec un kidimari qui hurle « tu me casses les couilles » à tout va, pas à moi hein, sinon je lui « pète la gueule ! » – mais entre mes « putains » de toulousaine, mes « merde » de douleur – « saperlipopette » un connard de Lego ! – et mes « fais chier » récurrents à la moindre contrariété, mes enfants ont de qui tenir !

Je me suis aperçue qu’ils en connaissaient d’autres … des tonnes d’autres … des que je ne dis pas, des inventés, des horriblement vulgaires tellement ils sont vulgaires – et leur plaisir c’est de les placer de temps en temps, espérant que je ne les entende pas mais tout de même à voix assez intelligible pour craindre le châtiment …

Metsch après un film : « Euh maman, le film, il était vraiment vulgaire, le chat disait merde et enculé ! «   / Moi : « Enculé vraiment, dans un film d’animation ? Tu veux que je le regarde pour vérifier ? Et puis je pourrais porter plainte non ? Et puis tu pourrais ne plus jamais voir de films aussi ?  » / Metsch : « Ou alors il le disait très vite, ou à moitié genre culé ou alors c’était une autre langue ? «  / Moi : « Ou alors tu avais juste envie de le dire ? » – Mouais, sourire d’ange, c’était donc ça, petit enculé, non mais c’est dingue de dire ça, je ne sais même plus ce que ça veut dire, mon petit bonhomme encore moins …

Sinon il y a Noushka qui dit « p’tit con » all day, se marre comme une baleine en traitant son frère de « tête de string » – si si c’est une insulte – et marmonne « il me casse les c… » sans dire le mot en ouille, comme si je ne pouvais pas comprendre, avec sa tête de petite pintade d’eau douce !

 

pourquoi-dire-gros-mots-est-parfois-bon

Bref comme touts les enfants du monde, ils connaissent tous les gros mots du monde et les retiennent même dans des langues étrangères parce que ces mots-là font du bien, ils libèrent, ils sortent presque tout seuls et c’est peut être cette non maîtrise, ce non contrôle qui est le plus salvateur.

Ce que je dis à mes enfants, c’est que les gros mots ont le droit de sortir, quand on se fait mal, ok ça passe – en riant intérieurement je pense qu’ils ont du m’entendre jurer déjà lors de la délivrance j’entends l’expulsion j’entends l’accouchement PDM ! – mais pas ouvertement juste pour agresser les oreilles d’autrui. A l’école – forbidden – à l’extérieur – forbidden et à la maison, si tu les sens venir trop fort, tu cours dans ta chambre et tu les hurles au fond de ton oreiller ! OMG pauvre oreiller, heureusement qu’on le change souvent !!!

Alors quand il y a de grosses colères, il n’est pas rare dans la Kidifamily de voir tout le monde courir les poings serrés pour trouver un traversin sans oreilles !!! J’ai bien essayé la tire-lire à gros mots histoire d’éduquer ce petit monde included me mais au bout d’une semaine j’étais blindée et je me suis aperçue que les enfants préféraient payer leur gros mot plutôt que de le taire … j’en ai fait un principe d’éducation, chez nous on s’exprime, on ne ferme rien … pas même sa gueule !

Et chez toi, on est poli ou non ?

 

 

Comments are closed.