Kidimood : Public ou Privé ?

64971efa22e97a3e0020eaa0b47e73bb

Entre les grèves de cantine, de CLAE, les enseignants absents, le désintéressement quant au bien-être de nos kids pendant le temps hors classe, je me pose souvent la question de savoir si une petite structure ne serait pas plus adaptée aux personnalités de mes petits monstres et à ma personnalité propre, moi, mère maternante, ne supportant plus d’entendre que la cour est un lieu périlleux propice au harcèlement – « une chasse à l’enfant » ai-je entendu – alors que j’ai tant envie de préserver le plus longtemps possible l’Enfance – sacré du sacré – chez mes enfants et qu’il me semblait que l’Ecole était supposée m’aider dans mon travail de parent !

KIDIMOOD BAD

L’une après l’autre, mes copines – souvent enseignantes elles-mêmes – rejoignent le privé ou du moins y intègrent leurs enfants dans le but de leur offrir un enseignement plus ciblé avec une équipe plus à l’écoute dans une structure plus restreinte … Un peu comme une famille !

Depuis des années, je m’insurge contre le fait de payer pour accéder à l’éducation mais la tranquillité et la sérénité de mes enfants a un coût !

Après des brimades, des coups de poings, des plaquages, des tirages de cheveux, des punitions inadaptées, je me demande si mes kids sont en lieu sûr … vraiment ! Il est évident que ni l’un ni l’autre ne sont des anges mais que deviendront-ils finalement au contact de démons ? Nous ne pouvons pas toujours être là pour les protéger, mais j’ai du mal à me dire que petits comme ils sont, je ne me dois pas de leur offrir un minimum de bienveillance – c’est le mot qui me taraude – un minimum de considération … A force de n’être pas écoutés, nos enfants pourraient ne plus vouloir se faire entendre ! Alors quoi ? Je leur apprends à riposter, à se battre, je leur refile des gants de boxe et je les envoie au combat, c’est ça élever un enfant ?
77004bdda9315b0f400bc92fd3171656

c37a31167389c99c88ab7d857e84b17a

Je vous en parlais ici  il y a plus de deux ans, j’ai tenté d’apprendre à mes kids à se défendre – sans agresser – à respecter – sans se laisser faire – mais je ne trouve pas LA solution qui me convienne … je cherche la Bienveillance, avec un grand B, et je ne demande pas le Club Med, l’indulgence ou le laxisme non non non ! Les enfants ont besoin de cadres, de règles mais je ne trouve pas en école publique ce petit truc qui me ferait dire que l’Ecole serait bien le relais espéré de la parentalité !

Alors je tourne et je retourne, me disant que j’ai survécu à ça enfant, que mes petits n’auront pas de chaîne you tube à 10 ans, qu’ils croiront au Père Noël jusqu’à 9 ans, qu’Instagram restera pour eux un réseau avec de jolies photos et que personne ne viendra leur balancer des méchancetés sur un email créé pour communiquer avec leur famille !

Si vous avez des alternatives, je suis preneuse mais là, honnêtement, je suis révoltée par tout ce que j’entends  autour de moi et même si mes enfants sont souvent plus du côté des bourreaux que des victimes, je n’ai justement pas envie qu’ils pensent que pour réussir ou être populaires, il faille écraser les autres …

Je serais ravie de savoir ce que vous pensez de tout ça et connaître vos expériences du public et du privé ! A votre cahier de doléances, j’écoute !!!

Comments are closed.