Le tour d’horizon des séries médicales

b a la une

 

Les Kidimum aiment bien les hommes en blouse , ça doit être ça, d’où un petit post des copines du bloc et d’ailleurs sur les séries US qui parlent urgences, maladies, médecins et histoires d’amour à l’hôpital …

L’ANCETRE :

* Urgences : « Grâce à cette série, néophyte que je suis, j’ai appris le jargon médical de base : NFS, chimie, IONO, Pneumothorax, intubation (que je peux presque réaliser les yeux fermés à l’aide d’un stylo bic !), mais le plus important reste la découverte de Georges ! » (Fanny/ Soignante de petits bobos domestiques).

LES CLASSIQUES QUI MARCHENT A TOUS LES COUPS :

*Grey’s Anatomy : « En ce qui me concerne, je suis une grande fan de Grey’s anatomy ! Eh oui comme une ado, je suis depuis des années les histoires romanticomédicopsycho de ces charmants et charmantes graines de médecins, un brin tous contrariés ! Ce n’est pas une légende, à l’hosto, il y a les pathologies des patients et les maladies d’amour des soignants ! (dixit radio couloir, ascenseur.fm…) » (Marie/ Infirmière de nuit en gériatrie).

* Private Practice : « Private Practice est le Spin off de Grey’s anatomy – on y recroise même quelques acteurs de l’autre série dans certains épisodes communs – avec la très classe rouquine Addison Montgomery…mais l’ambiance est radicalement différente : cabinet privé en bord de plage sous les cocotiers avec un condensé de praticiens sexy, à la vie sexuelle (et professionnelle) trépidante, impliqués dans des intrigues amoureuses sulfureuses…moins de blabla médical que dans Grey’s anatomy ( et c’est tant mieux), mais quelques situations assez cocasses (…et probables !). Bref, de bons moments de détente, on devient vite accro ! » (Virginie/ Chirurgien ophtalmologue).

Virginie, tu peux l’avouer le beau Benjamin Bratt ne te laisse pas totalement indifférente !

* Dr House: « Très bon, mais plus technique, moins relaxant pour le cerveau d’une infirmière! » (Marie/ Infirmière de nuit en gériatrie).

« Pour ma part, je suis toujours un peu émue quand je vois Robert Sean Leonard, mais si les Kidimum ! Neil Perry dans le Cercle des poètes disparus. Pff, tout ça ne nous rajeunit pas!  Avec la fin de la série, Dr House vous manque? Filez acheter votre place de concert » (Fanny/ Soignante de petits bobos domestiques).

LES « ON AIME OU ON AIME VRAIMENT PAS » :

Nip tuck: « Soyons claires, avec ce programme on ne parle pas d’aller cueillir des pâquerettes. Sexe, drogue & chirurgie esthétique, voilà le programme d’une série qui malgré un sujet racoleur s’est vite essoufflée à coup de surenchères toujours plus vulgaires ! «  (Fanny/ Soignante de petits bobos domestiques).

* Scrubs: « En bonne fan de sitcoms légères et faciles à consommer après une longue journée, je ne peux passer à côté. 3 points pour éveiller votre curiosité: Crédibilité : le lieu du tournage était véritablement un ancien hôpital. Qualité : l’acteur Neil Flynn qui jouait le rôle du singulier concierge improvisait son texte. Musicalité : des morceaux choisis de grande qualité afin de donner du relief & de la cohésion à chaque épisode (Toto, U2…) » (Fanny/ Soignante de petits bobos domestiques).

* Nurse Jackie: « Entre sa vie privée (mère, épouse, amoureuse, maitresse de maison…) et sa dure vie professionnelle (patients, collègues, horaires, supérieurs…),  Jackie, infirmière aux urgences mériterait bien qu’un Julien Clerc lui chante femmes je vous aime. Passez votre chemin, le pays des licornes roses est plus loin. A la place, elle ne résistera pas à l’appel des médocs faciles à obtenir… Kidimum, que celle qui n’a jamais craqué pour un petit verre de vin lui jette la première pilule. » (Fanny/ Soignante de petits bobos domestiques).

LES PLUS RECENTES :

* Emilie Owens, M.D : « Ex geek récemment diplômée en chirurgie, Emily découvre que la vie au Denver Memorial Hospital est une version à peine plus mâture de ses années lycée. Will est craquant, Cassandra est une peste, Emily une gentille gourde. Entre conflits, big love et amourettes, Emily ne perd pas de vue qu’elle veut être un grand docteur. Attention, ne vous attachez pas trop, la série ne dure que le temps d’une saison et ne sera pas reconduite par CW ! Dommage, c’était bien nunuche comme on aime… » (Karine/Ambulancière en poussette)

* The Mindy project : « Mindy Lahiri, une obstétricienne trentenaire dans un cabinet presque exclusivement masculin, décide de prendre sa vie en main : manger moins, boire moins, dépenser moins, être moins fleur bleue… Un parcours semé d’embûches pour cette amusante jeune femme en quête du prince charmant » (Karine/Ambulancière en poussette).

L’OUBLI VOLONTAIRE :

« Délibérément, j’ai fait l’impasse sur les « soap-opera-medical-dramas » du type Hôpital Central (1er avril 1963 à nos jours, oui quand même! ) dont le jeu des acteurs à été pastiché par Matt Leblanc avec son personnage Joey Tribbiani, qui au fil des saisons décrochera le rôle cultissime du docteur Drake Ramoray (à prononcer avec l’accent en levant les yeux en l’air !) » (Fanny/ Soignante de petits bobos domestiques).

Comments are closed.