Saint Chinian en mode slow mais pas trop …

334121-saint-chinian-office-de-tourisme-canal-du-midi-au-saint-chinian

Nul besoin d’être experte en oenotourisme pour préparer un petit périple dans cette belle région de vignes, de rocaille et de fleurs sauvages ! Nul besoin non plus de maîtriser la terminologie du vin pour apprécier le breuvage. Tout est question de point de vue. Pourquoi ne pas longer le Canal du Midi en famille pour admirer un paysage étonnant et tester des activités inattendues ?

Maman, on dort où ? 

Résolument dans la chambre d’hôtes au milieu des vignes et du pépiement des petits oiseaux, au coeur du joli village méditerranéen. Cap sur La Calade Montouliers avec une mention spéciale pour le petit déjeuner gourmand servi par les english hôtes adorables.

Maman on mange où ?

Le terroir et à l’honneur avec des étapes intéressantes comme la Tour Sarrasine à Poilhes – j’ai adoré l’ail confit – le Vauban pour un soir à Capestang ou encore le restaurant de campagne familial L’Auberge Vigneronne où les volailles cuisent tranquillou à la broche devant vous, dans un hameau au-dessus de Combejean.

 

Maman on fait quoi ? 

Slow tourisme dynamique donc , vraiment, les activités sont innombrables si on veut bien se donner la peine d’enquêter un peu du côté de l’Office du Tourisme.

Une longue balade matinale le long de la voie verte à vélo électrique jusqu’au restaurant le Terminus en lieu et place de l’ancienne gare de Cruzy.

Le petit plus : le jardin d’enfants en pleine nature pendant la pause bistronomique des parents.

Pensez au moment « yoga sauvage » en plein air entre deux coups de pédale ou en mode digestif !

Pour mêler l’Art à la manière, on peut aller sketcher les calades avec Annette de Sketch Languedoc et s’essayer à l’aquarelle en pleine rue. Et pour admirer les créations de vrais artistes, cap sur L’Art en Cave pour admirer les oeuvres graffées sur les murs de la  Cave Coopérative de Saint-Chinian, classée Monument Historique : Christan H., Miss.Tic, Aurel, Michel Nadaï ou encore Michel Granger qui ont peint un bout de mur ou imaginé l’étiquette d’une cuvée.

On emprunte le Chemin des Capitelles pour admirer le panorama, découvrir les constructions en pierre sèche et s’y cacher, humer l’odeur de la garrigue sous le soleil.

Enfin, on termine avec une promenade au fil de l’eau, à voguer allègrement au rythme des histoires du guide ornithologue, les yeux au ciel.

Hein ? Quoi ? Qui a dit qu’on ne buvait que du petit lait ?

Personnellement, les enfants trempent leurs lèvres depuis leurs 5 ans et commencent même à saisir deux ou trois informations capitales…

Rouge ?

Rouge ?

Cheers ! See u soon Saint Chinian !

 

Comments are closed.