Zoom sur les toupies Beyblade : Tous dans l’arène !

b a la une

 

Maman d’une fillette et d’un petit gars de 2 ans encore trop pitchoun pour suivre les phénomènes fashion des cours de récré, j’ai découvert avec stupeur l’activité en vogue chez les petits gars du primaire : la toupie Beyblade.

 

En décembre 2012, il faut savoir que c’était rupture de stock massive dans tous les magasins de jouets. De quoi exciter nos petits bonhommes ! Si même le Père Noël n’a pas ses entrées chez Beyblade, c’est que c’est vraiment phénoménal non ?

Une arène, un lanceur, des toupies en métal, et des gamins surexcités ou justement très concentrés qui tremblent et ovationnent leurs favorites. C’est parti pour un combat de toupies Beyblade Metal Fusion !

Bon, on ne peut pas dire que ce soit instructif ni que les battles aient un but vraiment stratégique mais bon, ils ne se battent pas en vrai, les toupies ne sont pas des armes et à la base, la toupie, c’est un objet plutôt cool, non ?

Si c’était moi, je pencherais plus vers les toupies vintage ou en bois très old school mais bon, je ne suis pas un garçon – sans contrefaçon – et si ça les occupe à la maison et stimule leur énergie, que puis-je dire ? Quand Metsch m’en demandera une, évidemment, je dirai oui et m’en remettrai à son père pour lui apprendre la stratégie Beyblade.

Avis et conseil d’un Kidicouple spécialiste de la Beyblade (Stella et Luc, parents de Noam et Solal, 7 et 5 ans)

« Les toupies Beyblade sont longtemps restées un mystère pour moi . J’ai cru un moment au phénomène de mode made in cours de recré. En vérité, ça ne les lâche pas. Ils peuvent y jouer seuls (la paix assurée !) ou à 2 en combat. La toupie qui tourne le plus longtemps a gagné…Et même moi, ils m’ont convertie Il y a une drôle de fascination autour d’un simple objet qui tourne en fait ! » (Stella)

« C’est un peu dur de comprendre cette passion pour des toupies. Au début, je ne voyais absolument pas la différence entre les différents modèles. En plus, mes deux fils passent leur temps à démonter les 5 pièces qui constituent une Beyblade pour en faire des nouvelles. Certaines seraient plus agressives, d’autres plus défensives… Pas évident… mais il faut essayer une fois pour comprendre… Un contre un, chacun lance son champion et la danse commence… Pendant plusieurs secondes elles se tournent autour. Puis, elles s’entrechoquent, une fois, deux fois, dix fois. C’est très esthétique. En revanche, tenez vos kids éloignés du dessin animé Beyblade, c’est une horreur japonisante… Dernier bémol, à 15 euros la toupie et 60 la piste ça revient vite un peu cher…  » (Luc)

En espérant que nos Kidimum et Kididad testeurs ne finissent pas par jouer seuls aux Beyblade à leurs moments perdus ! Vous me direz, j’en connais qui rhabillent les Barbie et rangent la maison de poupées quand leurs fillettes dorment …

A partir de 13 € la toupie

Jusqu’à 60€ le coffret 2 toupies + arène

Comments are closed.