Dear me Devoir de vacances : Et si on écrivait à son alter ego de 16 ans ?/ Concours d’écriture

b a la une

 

J’ai toujours été très tentée par l’expérience de l’écriture, un vieux fantasme qui ne me lâche jamais et me titille quand je suis malheureuse, enceinte, très heureuse ou quand je n’ai pas le temps du tout pour m’y adonner … Libératrice, compensatoire, spontanée, travaillée, l’écriture fait du bien à l’être en devenir que nous sommes éternellement … J’ai écrit à ma mère, à mon père, à mon feu chien jedi qui marche dans le ciel – Anakin Skywalker – j’ai écrit pour mes soeurs, pour mes amis, des lettres de ruptures, des missives amoureuses, des romans, de lugubres nouvelles … Je ne m’étais jamais écrit à moi-même …

La chose est à la mode, il y a ce livre –My Dear- qui recense des lettres de célébrités à leur moi adolescent de 16 ans, il y a La Défraîchie qui nous parle de 1992, les blogueuses mamans et tous mes copains qui ont été séduits par l’idée … 

Voici donc ma lettre à moi-même, dialogue épistolaire unilatéral, Karine parle à Karinette …

Et pour vous, une photo de mes 16 ans : je me prenais pour Sagan, aérienne, pâle, éthérée ! INTERDIT DE SE MOQUER ! Porte fermée, volets claqués, nuit noire …

Ma petite Karinette,

36 ans- tu vois tu n’es pas morte à 27 pour intégrer le clan des rock stars maudites – j’ai 1 mari (le même depuis 10 ans), 2 enfants et des tas de projets … Je me sens toujours adolescente et parfois quand je me réveille dans la nuit et que je regarde mes enfants dormir, j’ ai l’impression qu’ils ne sont pas à moi, je me demande comment j’ ai fait, moi, pour mettre au monde ces innocentes merveilles… Ils sont si beaux et si mal élevés ! Si capricieux et si vivants …  Tu ne voulais pas d’enfants si je me souviens bien, pas d’attaches, tu voulais être libre et égoïste si le cœur t’en disait et pourtant voilà … tu es devenue une mère de famille accomplie, un peu rock’n roll, un peu timbrée, mais une vraie maman …

Aujourd’hui je ne me sens pas plus mâture qu’en 1993, pas beaucoup plus non, mais j’ai  tout de même pas mal de conseils à donner « au caillou » comme dirait ma fille aînée, tu devrais écouter, je te connais plutôt bien …

1/ Sois un peu plus gentille avec papa et maman, ils font de leur mieux, ok ils sont un peu sévères et tu aimerais bien sortir très tard le soir mais crois-moi, tu le feras un jour, tu seras libre, les années prépa avec ton premier amour, les années Paris à faire la folle sur le dancefloor, guest it girl, invitée partout, et les années Toulouse night fever qui ne ne sont jamais vraiment arrêtées – enfin là tout de suite un peu quand même – avec ton homme, vous serez des vrais gens de la nuit, de ceux qui sortent quand tous les chats sont gris et rentrent pieds nus sur l’asphalte au petit matin … 

2/ Arrête, ma vieille, arrête de tout tester en riant aux éclats, insouciante, parfois c’est des pans tout entiers de ta vie que tu peux oublier comme ça, des souvenirs qui partent en fumée et en vapeur d’alcool, juste pour rire … Ne t’en fais pas, il faut que jeunesse se fasse mais bon, si je peux t’éviter les mauvais réveils, ce sera pas mal. Tu ne deviendras ni toxico ni alcoolo, tu ne croiseras pas Lenny Kravitz mais bon, en 2013, Lenny ne porte plus de pantalons pat d’eph blancs moulants et a taillé sa tignasse … Embrasse son poster dans ta chambre avec ta vieille copine Caro (la pauvre a elle aussi 2 enfants !) et contente-toi de ça, tu épouseras un bon français de souche, enfin un peu rital, mais pas franchement groovy tous les jours … sans dread locks, mais avec des cheveux en pétard poivre et sel …

3/ Tu veux vivre en communauté, mouais, ça va avec le reste, ma pauvre tu es devenue une hippie plus que chic et tes petits saltimbanques ont certes les pieds noirs mais après la douche, ils glissent leurs petons dans du cachemire … si ! si ! je te jure, tu aimes les belles matières, les belles choses, tu ne fabriques pas tes propres vêtements (heureusement car tu n’étais pas très douée) et les jupes africaines, c’est bien fini pour toi ! A part quand le Vogue te dit d’introduire une petite touche sénégalaise dans ton dressing so dark !

4/ Allez quoi, tu te rêves éthérée, aérienne, livide telle une artiste déglinguée, une écrivaine malheureuse et seule terrée dans son appartement cossu … Je te rassure (quel dommage !), ta généreuse poitrine s’est envolée et tu ressembles plus à Charlotte Gainsbourg qu’à Monica Bellucci … A l’époque, ça t’énervait quand papa disait « tu vois tes pieds quand tu prends ta douche ? » maintenant tu te ferais bien poser des prothèses pour arranger ça … Pour le fantasme littéraire de l’écrivaine, rien n’est perdu – merci Kidimum – tu as pas mal de romans en suspens, en 2013, on te dit encore que tu es faite pour ça mais à part quelques nouvelles et articles, tu n’as pas encore eu le courage d’oser te faire  publier … 

5/ Passe le plus de temps que possible avec ta petite sœur, un jour elle va quitter le nid, là elle a 3 ans, c’est sûr, elle est pas hyper intéressante mais bon, elle va grandir très vite, elle va s’en aller à droite, à gauche, elle va faire sa vie et elle te manquera toujours, comme un enfant qui quitte la maison, comme une amie qu’on perd de vue, comme un petit bout d’amour qui s’étiole … Tu ne t’en doutes pas, mais beaucoup de ce que tu feras de bien dans la vie, tu le feras pour elle, pour lui donner l’exemple, pour lui donner confiance, pour qu’elle pense que tout est possible …

6/ Ne sois pas trop malheureuse de quitter ton premier amour, ça te paraîtra insurmontable, ça te laissera comme un goût métallique sur les lèvres mais  le jour où tu en finiras avec les amours parfaits des romans de gare, le jour où tu te diras non, non, le prince charmant ne ressemble pas à ça, Peau d’âne est une salope, et bien ce sera lui, ce sera l’homme de ta vie … En 2013, quand je lis des contes de fée à ma fille, j’essaie de lui glisser que dans la vraie vie, les princes ne sont pas tout à fait parfaits … Je crois qu’elle le sait déjà …

7/ Prends soin de tes amis et ne les laisse pas tomber pour des love stories passagères, tu ne le sais pas mais beaucoup d’entre eux vont disparaître, effectivement ou de façon plus ténue. Il y aura beaucoup de déceptions amicales dans ta vie mais l’équipe de tes 25 ans a l’air de vouloir rester à tes côtés, peut-être parce que tu es devenue une meilleure personne, peut-être parce que tu as arrêté de raconter des conneries pour vivre vraiment la vie que tu voulais vivre …

8/ Ah oui, s’il te plaît, une dernière chose, je voudrais que tu arrêtes de te plaindre de tes parents, en grandissant tu te rendras compte qu’ils sont tes racines, que sans eux il est parfois difficile de garder le cap … Là tout de suite, tu les trouves chiants, rigoristes, intraitables et maman te poursuit avec sa golf noir partout où tu vas mais fais moi confiance, ils vont t’épauler, toujours, tu vas quitter la maison et y revenir comme une petite biche égarée et ils ne te feront pas de reproches, pas trop, ils accepteront ta différence et tes choix …

Voilà ma vieille Karine, je crois que tu devrais être plutôt fière de qui tu es, tu t’en sors pas mal, tu te libères petit à petit de tes dépendances et de tes failles pour devenir toi, pour être une bonne mère et une femme épanouie … Tu t’en sors mal, oui, on va pouvoir vieillir ensemble sans se heurter…

Bon courage pour la vingtaine agitée qui arrive … Tu devrais dormir un maximum car je te jure, passés tes 30 ans, tu ne pourras plus fermer l’œil et il y aura toutes les nuits quelqu’un dans ton lit qui ronfle, te tire les cheveux, se cale dans ton cou ou s’allonge en travers de ton corps … Alors je te souhaite bonne nuit, continue tes grasses matinées les plus grasses du monde, en 2013 tout ça n’existe plus …

Bien à toi

Karine

Si vous aimez écrire et que vous avez envie de partager votre lettre avec les Kidimum, n’hésitez pas à nous envoyer votre « lettre à vous-même » à concours@kidimum.com avant le 19 septembre 2013 avec une photo de vous en 2013 et une autre de vous à 16 ans … Attention ! Vous prenez le risque d’être publié ! On a hâte de vous lire !

Comments are closed.