Kidiloisirs : Painting like Pollock

DSC_0074

Mini Metsch est passionné de peinture et cela faisait un moment qu’il me tarabustait avec l’achat d’une toile pour s’essayer au « dripping » et au « pouring « . Le but en gros est de « laisser couler » ou de « déverser » de la peinture sur une toile. Je vous conseille de bien protéger le sol avec des journaux scotchés et de contrôler un tant soit peu les  mouvements plus ou moins amples  de vos artistes éclabousseurs !

KIDIIN-jpeg-1024x384

Noushka a voulu retranscrire la guerre et la violence – je lui avais demandé de peindre une émotion – et Metsch a parlé d’une maison déglinguée perdue dans l’univers … Hum ! Hum !

Le Matos : 

Une ou deux toiles ou du papier canson

De la gouache

Une palette et des pinceaux, brosses à dents, bâtons, pailles …

658300

Pendant qu’ils s’activent, je parle un peu de  Jackson Pollock (1912-1956) et du mouvement expressionniste abstrait. Le « dripping » c’est une technique très particulière :  l’artiste installe sa toile sur le sol ou à la verticale et trempe un bout de bois ou un ustensile dans la peinture. Il  faisait couler, goutter, gicler la peinture sur cette toile. Jackson Pollock a réalisé plus de 700 œuvres.

 107520483

C’est drôle mais chacun de mes 2 kids a « drippé » à sa manière, Metsch avec intensité et en donnant des coups de poignets secs vers la toile comme s’il était expert. Noushka, elle, a souhaité apposer des lignes du bout de son pinceau, comme des traînées d’émotions contraires et a voulu garder beaucoup d’espace blanc soit par flemme soit par sens artistique !

DSC_0060

DSC_0062

DSC_0064

DSC_0065

DSC_0071

DSC_0073

J’avoue que j’ai vraiment ce petit moment lâchage – culture de mes kids et je suis déjà prête à me lancer dans une série Mondrian avec masking tapes et éponges !

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.