Kidimood : T’ar ta gueule à la récré !

b a la une

 

P…. de m… J’entends que ça depuis le début de l’année et pourtant, on ne vit pas dans un quartier difficile, loin de là, et mes copines tressaillent devant d’odieux garnements qui ne savent pas se tenir … Gare à celui ou celle qui taquine trop durement la chair de ma chair ! Je suis une viscérale !

Voici le bilan du mois de septembre à peine entamé dans une petite école urbaine des beaux quartiers :

* Une arcade sourcilière pétée pour une adorable blondinette dont la kidimum se fait un sang d’encre.

©Rockwell Norman, The young lady with a shiner », 1953.

* Une insulte à la « patate pourrie »… non mais franchement, patate pourrie toi même !

* Un crachat bien humiliant histoire d’écoeurer les filles pour de bon …

* Un racket de goûter … J’espère que c’était un goûter industriel bien nocif ou un bon ratage de maman !

Brrr c’est pas cool , il y a de quoi rager, ils sont en maternelle, en primaire et on fait rien pour les arrêter ?

Non pas que je m’inquiète pour mes kids … Metsch est un catcheur pro aux dents acérées et Noushka pratique le judo des villes … mais ils n’attaquent jamais, je le leur ai interdit, en revanche dans la vie faut se défendre … C’est ce que j’essaie de leur apprendre même si parfois j’ai envie de leur dire, on t’attaque tu répliques plus fort ! Mais ce n’est pas le rôle des parents non ?

Kidicampagne de prévention :

Spécial kids :

1/ On répond à la menace ou on ignore le gros nigaud avec l’alternative on fait un clan de filles ou un clan mixte contre l’assaillant ! Gang de cour d’école !

2/ On va voir un adulte et on se plaint, peu importe si le garnement est puni ! Privé de récré, c’était comme ça avant, et ça marchait !

Spécial Kidiparents : 

1/ On reste à l’écoute : votre enfant doit vous parler mais gardez en tête que parfois il ment ou en rajoute pour attirer votre attention !

2/ On ne s’en mêle pas sérieusement tant que l’enfant n’est pas en situation de détresse genre « je veux plus aller à l’école » ou « J’ai peur ! »

3/ On prévient l’école et les parents de l’enfant (via la direction)

5/ On menace le monstre qui a sans doute des raisons valables : « si tu continues, je te pète les 2 bras » mmm non, « si tu continues tu vas te frotter à plus fort que toi »…

Bref, on ne se laisse pas faire, c’est pas le genre des Kidimum … Non mais je rêve là, on n’est pas dans une chanson de Souchon (en version karaoké c’est trop cool ça permet de relativiser) … Réagissez !!!!!

Comments are closed.