Kidimuse : Helena Noguerra se confie aux Kidimum

b a la une

 

Quand les Kidimum ont su qu’elles allaient interviewer Helena, c’est toute la culture M6 qui s’est mise à festoyer avec elles deux. En 1986, elle était déjà canon dans le clip Tes yeux noirs d’Indochine réalisé par Gainsbourg. En 1988, on regardait le clip Lunettes noires  et on imitait mimiques et intonations de LNA devant le miroir de nos chambres de fillettes. En 1996, on avait 19 ans et on se rêvait en Helena, chanteuse de Latitudes pour le projet Ollano avec sa robe rouge et son carré plongeant. Une vraie femme, déjà maman à 22 ans, une maman rock n’ roll avec un chouette côté obscur qui vit sa vie d’artiste protéiforme mais ne se prend pas la tête. Pour les Kidimum, Helena Noguerra a toujours été LA fille à suivre …

1/ Helena, tu es maman de Tanel (22 ans) que tu as eu plutôt jeune ? Tu étais quel genre de maman ? Comment tu gérais ton petit gars et ta carrière ?

J’adorais ce garçon. J’adorais construire des jouets, des costumes de chevalier en papier, des chevaux en carton, des armures. J’adorais le voir jouer, rire, alors je travaillais sans me rendre compte que la vie sociale se passait de moi et moi d’elle. Je travaillais donc comme mannequin puis comme animatrice à M6, consciente du luxe que j’avais d’être beaucoup avec ce petit gars. Je l’ai élevé dans la joie et l’insouciance. C’est maintenant qu’il est grand, qu’il n’a plus autant besoin de moi que je suis tombée sur moi. Comme si je me croisais au coin d’une rue et que je me disais : qu’as-tu fait de ces années ? Et bien j’ai joué ! J’ai ri ! J’ai profité ! Et maintenant je suis comme une ado, enfin, qui vient de quitter ses parents et qui se lance dans la vie ! Maintenant je m’occupe de moi et je fonce !

2/ Tu lui chantais quoi pour l’endormir ?

Je chantais une berceuse, je ne sais plus ce que c’est. C’est une petite musique que jouait un de ces mobiles que l’on pose au bord du lit des bébés. Une boîte à musique qui répète à l’infini un air classique. Je lui chantais ça. Et puis je lui inventais des histoires de pirates, de fées, de sirènes….

3/ Tu as beaucoup choqué à l’époque quand tu disais ton ras-le bol de jeune maman, que les enfants « c’est chiant et con ». Tu le penses toujours ? On a ouï dire que tu serais prête à remettre ça …

Hahahah! Oui, quand j’avais le nez dans le guidon je trouvais ça pénible. Avec le recul je trouve ça merveilleux! Oui, j’aurais aimé remettre ça mais j’ai viré ma cuti et désormais j’attends d’être grand mere…

4/ Ton souvenir le plus maternel avec Tanel, c’est quoi ?

Oh j’en ai tellement ! Toute la vie avec lui me rappelle que je suis sa maman et j’aime ça ! J’aime surtout ce qu’il m’apprend. Je grandis avec lui. Et j’aime son épaule, c’est un garçon discret mais présent.

5/ Et votre plus grosse bagarre ?

Nous ne nous sommes pas battus ! J’avais avec lui une relation d’individu à individu. je lui ai toujours avoué mes limites et mes doutes. Maman ça ne veut pas dire grand chose. C’est surtout un acte d’amour. Il faut écouter et parler à son tour. Donner confiance à ces petits êtres, leur donner la force de voler de leurs propres ailes… les pousser très vite à être indépendants. 

6/ On a adoré ta réponse par rapport à la question de ton fils sur le fait de faire la une de Playboy – « Quand j’ai fait la une de Playboy, il m’a dit ‘Maman, pourquoi as-tu toujours besoin de te mettre à poil ? C’est la honte, avec les copains…’ ‘Attends, lui ai-je répondu, ta mère a 40 ans et pose dans Playboy, c’est cool !’ Je pense qu’il est un peu fier au fond. » Tu serais prête à le refaire pour nous – version soft bien entendu – Helena en mode femme à la paille de Fanny Hall ?

Hahaha ! non, j’arrête de me déshabiller. Pas pour lui mais parce que…ça suffit !

Helena Noguerra, Femme à la paille 2013 par Fanny Hall

Femme à la paille, techniques mixtes, 2010

7/ On te voit toujours dans des rôles de bombe sulfureuse qui fait baver nos maris. Juste pour nous rassurer, elle ressemble à quoi ta tenue de la loose à la maison ?

Hahah non, j’ai joué des rôles très ascètes, très sérieux. Ils sont moins visibles que les autres, mais sans doute plus importants pour moi. Non pas que cela me gêne d’interpréter les « mômes belles fesses. Ces filles là existent, j’ai de la tendresse pour elles et si je dois les jouer, j’en suis ravie. Mais j’ai d’autres arcs à ma corde !!!
Sinon je suis souvent en jogging, sans maquillage et les cheveux hirsutes ! Mais sexy ! Car… »la beauté vient de l’intérieur »…hihihi 

8/ Ton rôle rêvé ce serait qui ? Ce serait quoi ?

L’inspecteur Clouseau dans La panthère rose ou l’indien dans « Thé party, des rôles tenus par Peter Sellers.

9/ Vidage de sac : Peux-tu prendre une photo de ton sac ouvert et nous décrire son contenu ?

Mon sac est minuscule. j’y ai mes cartes de crédits, quelques billets et un gloss….je suis presque un garçon. Souvent je vais sans sac, les mains dans les poches et, dans les poches, les cartes de crédits, les sous et…un gloss.

10/ Et cette année, l’actualité d’Helena c’est quoi ?

*Le 8 mai : Hôtel Normandy, un film de Charles Nemes avec Eric Elmosnino, Ary Abittan, Frederique Bel, Anne girouard….

*Le 26 juin: La marque des anges de Sylvain White avec G. Depardieu et Joey Starr.

*26 Août : Année Zéro, nouvel album chez Naïve. Voici le trailer.

*Octobre: La vie domestique, un film d’Isabelle Czajka avec Emmanuelle Devos, Natacha Régnier et Julie Ferrier.

11/ Un petit mot pour les Kidimum ?

Il n’y a pas d’obstacle.  L’obstacle c’est le but. Marchez sans but. Bisous les Kidimum !

Nous t’embrassons aussi Helena, et ce soir on file au cinoche voir Hôtel Normandy , une jolie comédie romantique à la française …


Propos et photos recueillis par Karine Satragno.

Photos « Femme à la paille » par Fanny Hall. 

Comments are closed.